Oblitération d'origine inconnue sur 12 cuartos

Où trouver des autres colectionneurs et dans lequel avoir des discussions sur les emissions, techniques, nouveautés et les varietés.
Responder
Mensaje
Autor
Avatar de Usuario
rtrovic
Mensajes: 222
Registrado: Vie 30-Ene-2004 14:46
Ubicación: Bruselas
Contactar:

Oblitération d'origine inconnue sur 12 cuartos

#1 Mensaje por rtrovic » Mié 9-Nov-2005 11:38

Merci à l’administrateur du forum d’avoir prévu un emplacement d’expression française..

Je profite donc de cette opportunité qui m’est offerte pour ramener à la surface un ancien thème déjà été débattu précédemment mais resté sur une question ouverte.

http://www.filaposta.com/foro/viewtopic ... &highlight

Il s’agisait de l’oblitération suivante :

Imagen

Concernant l’origine de celle-ci, certaines pistes on été proposées, dont une s’orientant vers une marque française maritime. Peut-être, un des participants français pourrait-il m’éclairer sur cette piste.

Avatar de Usuario
Elzevir
Mensajes: 294
Registrado: Jue 17-Feb-2005 19:14
Ubicación: Francia

#2 Mensaje por Elzevir » Vie 11-Nov-2005 10:35

Salut Victor,

bien réfléchi (mais ça reste une opinion purement personnelle), il me paraît totalement impossible que cette marque soit une marque d'origine française (du moins authentiquement officielle et postale).

Cette marque est signalée par le Dr. T. Maciá Pons comme étant connue sur le n°23 français. Les timbres français sont, à cette époque (octobre 1862/août 1868, dates normales d'utilisation du n°23) oblitérés par le bureau de départ (sédentaire ou ambulant). Pour la poste maritime méditerranéenne, l'oblitération ordinaire de départ est le GC 2240 Marseille.

Dans le cas de la levée par un bureau ambulant de paquebot, l'oblitération normale est l'ancre, mais à ma connaissance, ce type de bureau ne desservait pas l'Espagne à cette époque.

Dans le cas, soit de l'ommission d'annulation au départ, soit de remise du courrier à bord d'un paquebot ne possédant pas de bureau ambulant, l'annulation se faisait à l'arrivée. Sont connues diverses annulations de Barcelone (ESTRANGERO BARCELONA, roue de charette 2, ovale 8 barres 2, cachet Admon de Cambio 3 cuartos).

Les mêmes marques sont connues pour Valence, Alicante, Carthagène, Séville, Malaga.

J'ajoute que la couleur bleue pour les oblitérations française est en principe réservée au bureau de Paris-Etranger.

Ce qui est curieux, c'est que le fragment cité par le Dr. T. Maciá Pons comporte en plus du n°23, une cachet Admon de Cambio et une griffe Vapor de Francia. Or, le premier cachet était en usage (avec taxe en cuartos), frappé à côté du timbre, jusqu'en 1866, puis oblitérant le timbre jusqu'en 1872. Ensuite apparaît la même marque, oblitérant le timbre, mais avec taxe en peseta, après 1872. Le n°23 devient rare à cette époque. Enfin, vers 1877, apparaît la griffe VAPOR DE FRANCIA, originaire semble-t-il de la compagnie maritime espagnole Segovia, Cuadra y Cia. A cette époque, le n°23 est rayé des cadres depuis longtemps, et le tarif étranger (UPU, 1/1/1876) est passé à 30 centimes (Cérès, puis Sage).

Tout ça ne me paraît pas trop bien coller :roll: .

Quelqu'un a t-il une marque VAPOR DE FRANCIA des années 1865/1870 sur lettre, à côté d'une Admon de cambio en cuartos ...?

Amicalement.

E.

Responder

¿Quién está conectado?

Usuarios navegando por este Foro: No hay usuarios registrados visitando el Foro y 1 invitado